log viavi
lightel-logo

Photon Lines Télécom : fournisseur de matériel pour l’installation de la fibre optique

Soudeuse fibres optiques, réflectomètre OTDR, photomètre, analyseur IL/RL, polisseuse, …

Déploiement FTTH, datacenter, réseaux LAN : Photon Lines propose depuis plus de 20 ans des solutions pour le raccordement fibre optique en France. Ainsi, vous trouverez ici tout ce qui est nécessaire au technicien fibre optique pour l’installation, et les tests : soudeuse de fibres optiques japonaise, réflectomètre, banc de tests et mesures, nettoyeur de connecteurs, mesureur d’atténuation, …  Les équipements sont adaptés à une utilisation avec fibre optique monomode et fibre optique multimode, pour de déploiement FTTH (D1/D2/D3), Datacenter, réseaux LAN, accès, METRO, …

En plus de la vente, Photon Lines offre également des services associés à ses produits comme le support SAV (centre agréé et homologué constructeur), prêt de machinelocation vente, formations, et conseils.

Photon Lines est certifié ISO 9001:2015logo AFAQ photon lines

Nos Produits Phares

Comment bien choisir une soudeuse fibre optique ?
Une soudeuse de fibre optique se choisit en fonction de plusieurs facteurs : le type de chantier à réaliser (D1/D2/D3, LAN, Datacenter, FTTH), le type de fibres optiques (fibre monomode, fibre multimode, rubans, jarretière,…). Dans tous les cas, la soudeuse devra être fiable pour assurer des épissures de qualité et éviter les reprises de soudure. Et rapide, car sur toutes installation de raccordement fibre optique, le temps est compté ! En plus de la fiabilité et de la rapidité de soudure et du four, les soudeuses FITEL FURUKAWA ont également l’avantage d’être légères, ce qui permet de les utiliser facilement à tous les niveaux de soudure : aux panneaux de brassage, dans les colonnes montantes, dans les répartiteurs, …
Comment faire un bon raccordement fibre optique ?
Une soudure de fibre optique (ou épissure) se déroule en 5 étapes qu’il est important de respecter. Avant toute chose : ne pas oublier de mettre le manchon thermorétractable (sleeve) autour de la fibre, c’est ce qui va servir en dernière étape à consolider la soudure. Tout d’abord, il faut dénuder la fibre optique, c’est-à-dire enlever sa gaine. Pour cela, le technicien fibre optique peut utiliser soit une pince à dénuder, soit un dénudeur thermique. Puis, pour enlever les quelques restes de gaine, on va nettoyer la fibre nue avec de l’alcool isopropylique et une lingette non pelucheuse. Surtout il ne faut plus toucher la fibre ensuite pour ne pas risquer de la casser ou de remettre des saletés dessus. Ensuite, il faut insérer délicatement la fibre dans un support fibre, puis dans une cliveuse haute précision. En effet, l’angle de coupe de la fibre doit être le plus droit et net possible, sans débris, pour assurer une soudure de bonne qualité. Enfin déplacer le support de fibre directement dans la soudeuse et effectuer la soudure. A cette étape, les soudeuses fibre optiques FITEL FURUKAWA avec le grossissement x600 de leurs caméras intégrées dans les machines, permettent de vérifier que la propreté du clivage et valider que l’angle de coupe est optimal. A la fin de la soudure, déplacer le manchon thermo-rétractable autour de la soudure, et placer l’ensemble dans le four pour consolider la soudure !
A quoi sert le test d’arc ?
Votre soudeuse a besoin d’un test d’arc pour adapter la puissance de l’arc en fonction de l’environnement ambiant. Pourquoi ? Avec des températures plus basses par exemple en hiver, votre soudeuse de fibre optique a besoin d’un arc plus puissant, tout comme une humidité changeante appelle à une modification des paramètres de l’intensité de l’arc. La machine intègre dans la chambre de fusion 3 capteurs (pression atmosphérique, humidité et température) et en faisant un test d’arc la soudeuse va adapter automatiquement les bons paramètres pour une soudure optimale selon l’environnement atmosphérique. Le test d’arc est donc important pour éviter les reprises de soudure !
A quoi sert un réflectomètre optique OTDR ?
Un réflectomètre optique OTDR (Optical Time Domain Reflectometer) permet de mesurer la qualité d’une liaison optique et diagnostiquer les liaisons défectueuses pour diverses raisons : casse, mauvaise soudure, contrainte particulière sur câble optique, … Le réflectomètre optique va envoyer un train de pulses lumineux dans le câble optique à une certaine puissance, et il va mesurer la puissance des retours. Comme on connait la vitesse de la lumière dans les fibres, il sera possible à la fois de déterminer la gravité de l’affaiblissement ainsi que la localisation le long du câble optique. Ainsi, il est possible de valider que toutes les interconnexions ont été correctement réalisées, mais aussi de diagnostiquer vite et précisément les pannes éventuelles sur le lien raccordé. C’est donc un équipement fibre optique indispensable pour l’installation des réseaux optiques en France !
A quelle fréquence doit-on prévoir la révision de sa soudeuse de fibre optique et sa cliveuse ?
La révision du matériel est très fortement recommandée tous les ans. Dans le cas de la soudeuse, cela permet entre autres de nettoyer les supports et les optiques, car même si vous êtes un technicien fibre optique soigneux, quand on doit intervenir au niveau des fourreaux, des goulottes de colonnes montantes, des panneaux de brassage dans des endroits improbables, votre soudeuse est soumise à des environnements difficiles ! Nous allons également vérifier le bon fonctionnement des moteurs, faire des tests poussières, des tests d’arc, vérifier la qualité de la soudure, et éventuellement si elles en ont besoin, changer les électrodes. La cliveuse doit se faire réviser elle aussi ! Car un mauvais clivage conduit inévitablement à une mauvaise soudure ! Nous allons donc vérifier la lame de coupe, changer sa position (rotation) ou la remplacer complètement si elle est défectueuse. Et nous vérifierons la qualité de la coupe !
Soudeuse cœur à cœur, soudeuse gaine à gaine : quelle différence ?
Quand on est technicien fibre optique, il est important de connaître la différence entre ces deux types de soudeuses car elles sont destinées à des raccordements spécifiques. Une fibre optique est composée entre autre d’un cœur en silice et d’une gaine de protection autour de ce cœur. Le diamètre du cœur est de l’ordre de quelques dizaines de microns seulement. La gaine elle fait plusieurs centaines de microns. Plus le réseau télécommunications est long (D1/D2/D3), plus les soudure devront être précises. Donc les cœurs des 2 fibres à raccorder devront se correspondre le plus précisément possible pour éviter trop d’atténuation, car on ne peut pas compter que sur les répéteurs et les amplificateurs ! Dans ce cas, on utilise une soudeuse cœur à cœur. Pour réseaux plus courts (FTTH, Datacenter, réseau optique LAN), un alignement des fibres optiques sur la gaine est plus approprié ! FITEL FURUKAWA dispose d’une gamme complète de soudeuses cœur à cœur et gaine à gaine.
Comment bien choisir son réflectomètre optique OTDR ?
Le choix du réflectomètre se fait en fonction du type de réseau optique : raccordement (lien plutôt court) ou déploiement (lien de quelques km). En fonction de la longueur de la liaison à mesurer, on détermine la dynamique (puissance) que doit avoir le réflectomètre. Ensuite, il faut savoir si on mesure de la fibre optique monomode, ou de la fibre optique multimode, et à quelles longueurs d’ondes doivent être effectuées les mesures (850 nm, 1300nm, 1310nm, 1550nm, 1625nm), 1 seule longueur d’onde ou une combinaison de plusieurs longueurs d’ondes ? Par souci d’ergonomie, évidemment le réflectomètre devra être simple à utiliser et capable de sortir automatiquement le type de rapports mesure que votre client attend !

log viavi
lightel-logo

Vous avez une question ? Nous sommes la pour y répondre !